Leadership hybride : les clés du succès

Le télétravail s'installe comme nouvelle norme. Les bureaux fixes se fondent avec un monde de pixels. Cette réalité fait apparaître de nouveaux besoins et de nouveaux défis : non seulement de la part des employés qui doivent apprendre à naviguer dans ce nouvel environnement virtuel, mais aussi de la part des managers qui doivent leur faciliter la vie – à distance et au bureau ! Il est donc capital de relier, de trouver une « passerelle » entre le monde réel et le monde en ligne. Mais de quelles compétences avons-nous besoin pour faire ce lien et passer aisément d’un monde à l’autre ? Et comment les entreprises peuvent-elles accompagner leurs managers dans une transition réussie vers un leadership hybride ?

Hybrid Working Blog Images – 3 2X

Tout remettre à plat : première étape vers la réussite

Cette première étape peut sembler futile, mais elle est essentielle pour pouvoir instaurer un nouveau style de leadership. Il est temps de changer de mode de pensée. Les réunions en personne autour d'une tasse de café ou sur le temps du déjeuner sont révolues. Aujourd'hui, les réunions ressemblent plutôt à de petits rectangles les uns à côté des autres, sur un écran. C’est un nouvel environnement de travail dont les règles ont changé et que les entreprises doivent reconnaître et accepter. Pour réussir cette transition, il faut d'abord amorcer un changement de mentalité pour accepter cette nouvelle réalité.

Au bureau, il est généralement plus facile de se rendre compte du ressenti des employés. Les conversations autour de la machine à café et la communication non verbale en disent long sur l’humeur et le bien-être au sein d'une équipe, des facteurs qui ont un impact direct sur l’efficacité et la performance. Dans un contexte de télétravail, ces indices verbaux et non verbaux ont lieu derrière un écran. Il est alors bien plus difficile d’identifier les besoins de chacun et d'y répondre de façon appropriée. Chaque entreprise a donc besoin de managers qui peuvent répondre à la fois aux employés physiquement présents au bureau et à ceux qui travaillent de chez eux. Les managers doivent bien comprendre ces deux mondes et les réunir lors de moments de collaboration, des réunions et des activités d’équipe ciblés. Ce faisant, les managers adoptent un rôle neutre dans lequel ils gardent un œil sur les deux mondes à la fois et qui leur permet d’agir en fonction de la situation.

Comment garantir le succès d’une transition

Toutes les entreprises doivent être préparées à ce nouveau style de leadership. Les anciennes structures de leadership doivent être analysées et, si besoin, modifiées pour incorporer les nouvelles obligations du leadership d'aujourd’hui. Dans un modèle de leadership hybride, les compétences majeures - savoir instaurer de la stabilité, de la clarté et établir un cadre, ainsi que pouvoir répondre aux besoins des employés - restent primordiales.

Toutefois, la convergence du monde virtuel et du monde physique crée une zone de tension qui exige de savoir faire le lien entre les deux. Les compétences majeures évoquées doivent être adaptées à ce nouveau monde du travail pour ne pas perdre en efficacité. En outre, certaines tâches qui n’existaient pas auparavant ont fait leur apparition. Le changement est le plus efficace lorsque les managers se familiarisent avec le nouvel environnement de travail et qu'ils prennent leurs marques dans leur nouveau rôle de facilitateurs et de « créateurs de lien ». Le rôle des entreprises est de créer un cadre qui permet aux managers d'appréhender plus facilement la nouvelle réalité et d’amener des changements sans trop de difficultés structurelles. Dès lors qu’elles font confiance à leurs managers et qu’elles leur offrent la possibilité d'enrichir leurs connaissances dans des ateliers et des formations en ligne, les conditions de base sont réunies.

De nouvelles compétences pour les managers

Notre nature d’être humain nous renvoie toujours au besoin de sécurité et de contrôle. L’impression de nous en éloigner peut nous faire perdre pied. Dans un cadre de travail fixe, dans lequel les process sont largement prévisibles, ces besoins basiques sont satisfaits sans problème. Mais que se passe-t-il quand ce cadre fixe se désintègre peu à peu et que les structures des équipes changent à chaque instant ? Un monde du travail dynamique suppose une nouvelle orientation. Malgré des changements constants, nous voulons à tout prix le contrôle et la stabilité pour ne pas courir dans tous les sens toute la journée. Pour répondre aux besoins de clarté et de confiance des employés, les managers doivent embarquer leur équipe dans cette nouvelle aventure. Lorsque les visions et les objectifs sont formulés de manière collective, ils deviennent plus tangibles, renforcent le sentiment d'appartenance de l’équipe et lui fournissent une nouvelle direction à prendre. Les managers peuvent encourager les employés à participer activement au processus de transformation. Les objectifs concrets sont alors définis avec l’équipe. Les besoins de contrôle et de sécurité sont également remplis durant le processus de transformation.

Avec la digitalisation de plus en plus généralisée et la prédominance des écrans, c’est tout un niveau de perception qui nous échappe. Les problèmes personnels et les émotions disparaissent totalement de la vue. Difficile de savoir comment se sentent les employés, qui a besoin d'aide dans son travail quotidien et qui est prêt à être challengé et à recevoir de nouveaux projets. Les discussions qui ont lieu d'habitude en personne au bureau doivent maintenant être menées à distance. Créer du lien par écran interposé est plus difficile, car celui-ci agit comme un filtre. Les managers doivent être capables de lire et comprendre les émotions pour identifier les besoins des employés, faire preuve d’empathie et savoir comment agir. Il faut donc être suffisamment à l’écoute des employés. Dans un monde où le temps est une ressource précieuse, cette écoute est particulièrement appréciée. Même dans un emploi du temps chargé, il faut toujours prévoir du temps pour des points individuels et des sessions de feedback, pour pouvoir tisser des liens malgré la distance.

Outre les compétences « dures » et « douces » que doivent avoir les managers que ce soit pour les employés présents au bureau ou ceux en télétravail, leur nouvelle mission est de relier ces deux mondes l’un à l’autre. Depuis leur position centrale, les managers doivent « avoir des yeux partout », agir de façon dynamique et répondre de manière flexible aux défis qui se présentent.

Soutenir les managers

Les changements sur le marché du travail ne datent pas d'hier. Nous naviguons en eaux troubles et nous devons apprendre à manœuvrer de manière inédite. Les managers font face à des challenges de taille, c’est indéniable. Avec les bons outils, ils peuvent surmonter ces challenges de manière créative, tout en proposant de nouvelles idées pour se développer dans le nouveau monde hybride. Des opportunités passionnantes émergent et révèlent de nouvelles possibilités dévoilées par le lien entre monde physique et monde virtuel.

Ces changements structurels vers le monde hybride aboutissent lorsque les méthodes et structures en place s'adaptent aux nouvelles conditions et que les employés sont impliqués dans le changement. C’est avec toute l’équipe que l’on tient mieux la barre. L’entreprise est garante de ce cadre en soutenant à la fois son équipe dirigeante et ses employés. Pour fournir les conditions optimales à une transition réussie, les entreprises doivent équiper leurs managers des bons outils.

Le savoir-faire nécessaire est déjà disponible. Il suffit alors de trouver les bonnes ressources et les rendre accessibles à l’équipe. Les formations au leadership permettent de réinterpréter les compétences de leadership et d’en acquérir d'autres. Pendant les ateliers, les connaissances acquises peuvent être testées et prouvées dans un cadre clos. Lors de sessions de groupe ou individuelles, les situations au travail peuvent être rejouées. Il est alors possible d'analyser et de tester les réactions et les comportements avant de les utiliser pour de vrai. Tout le monde a alors l’assurance de prendre les bonnes décisions. Ceux qui sont à jour sur tout, qui savent utiliser les derniers logiciels de l’entreprise, les derniers programmes et les médias sociaux ont davantage confiance en eux. Dès lors que les nouvelles compétences créatives et sociales améliorent les relations d'une personne avec les autres membres de l’équipe, le leadership hybride a de beaux jours devant lui.

Pour approfondir le sujet et préparez vos managers au monde du travail de demain, téléchargez notre rapport d'étude L'état actuel du leadership hybride en France et en Europe.

Recevez nos derniers blogs
directement par e-mail.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être aux premières loges.