Qu’est-ce que le leadership hybride ? Un nouveau paradigme !

Qui sont les managers dans le nouveau monde du travail ? Ceux qui prennent les décisions, qui motivent leurs troupes et développent leurs compétences ainsi que celles de leurs employés ? Oui, oui et re-oui. Mais de nos jours, un manager, c’est bien plus que ça. Les managers sont hybrides. Tout comme leur personnel. Qu’est-ce que le leadership hybride ? Et que faut-il à vos managers pour sauter le pas ?

Aidez vos managers à passer à l’hybride !
Hybrid Working Blog Images – 1 2X

Le mode de travail hybride suppose un management hybride

Aujourd'hui, le personnel dans l’entreprise est hybride. Outre le fait que les lieux de travail sont aujourd'hui multiples (entre la maison, le bureau et les espaces de coworking...), le travail s’effectue au moment le plus opportun et dans le lieu le plus propice à garantir des résultats et de la productivité. Mais cela signifie-t-il que le rôle du manager est devenu superflu ? Bien au contraire ! Pour aider leur personnel à être plus performant et s'assurer de leur bien-être, les « nouveaux » managers doivent adopter un nouveau style managérial. Place au leadership hybride !

Le leadership hybride est un style de management qui combine des compétences de manager à distance et des compétences de manager en personne pour que les employés donnent le meilleur d’eux-mêmes, qu'ils soient en télétravail, au bureau ou dans des équipes hybrides. Sans pour autant délaisser leur rôle stratégique et opérationnel, les leaders hybrides essaient dorénavant de travailler avec leur équipe de manière plus collective et participative, ce qui est impossible si les collaborateurs n’ont pas plus d'autonomie. La clé du succès ? Trouver le bon équilibre entre les performances individuelles et l’intelligence collective. En bref, bien plus que des managers au sens hiérarchique du terme, les leaders hybrides sont des coachs qui encouragent la prise d'initiatives et la responsabilité.

Le leadership hybride fait preuve d’équité

Dans un modèle de travail hybride, il existe un risque que les employés ne soient pas considérés de la même manière. Le télétravail a tendance à traiter les rôles et les tâches différemment. Particulièrement quand les managers ont l’habitude de choisir les employés qui sont au bureau ce jour-là. Pour éviter ce genre de privilège, qui peut peser sur la productivité et la rétention des employés à long-terme, les leaders hybrides doivent pouvoir proposer les mêmes opportunités à tous les membres de leur équipe. En d'autres termes, être un bon leader hybride suppose une approche volontaire, inclusive et juste, peu importe d'où travaillent les employés.

Acquérir de nouvelles soft skills

Derrière un excellent collaborateur se cache un excellent manager. Sans pour autant oublier les compétences de manager nécessaires en présentiel et alors que les occasions de se retrouver en personne sont moins fréquentes, les « soft skills » sont de plus en plus essentielles. À commencer par les qualités humaines. C’est ce qu'on appelle communément « le paradoxe de l'hybride » (selon Harvard Business Review). Les leaders hybrides doivent savoir écouter, faire preuve d’empathie et instaurer un climat de confiance pour que leurs employés se sentent à l’aise pour leur faire part de ce qui les bloque dans leur travail. Plutôt que de les contrôler, les leaders doivent donner les moyens à leurs employés de réussir. Et dans un contexte de télétravail de plus en plus généralisé, ils doivent adapter leur communication à un environnement virtuel, où le langage corporel est plus difficile à décoder et où entamer une discussion avec quelqu’un peut prendre plus de temps qu’une petite pause au bureau. Simultanément, les leaders hybrides doivent créer un cadre de travail positif et productif pour tous leurs collaborateurs. Et ce, peu importe d'où travaillent les employés.

Avec le leadership hybride sonne également la fin du micromanagement. Les managers d'aujourd'hui obtiennent des résultats de leurs employés sans être constamment derrière leur dos et en donnant davantage d'autonomie à leur équipe. Ensemble, ils fixent des objectifs clairs, communiquent régulièrement sur l’avancée des projets mais les employés sont libres d'atteindre leurs objectifs comme ils veulent. Plus que jamais, les managers sont aujourd’hui guides, coachs et soutiennent leurs employés quand ceux-ci en ont le plus besoin.

Enfin, les leaders hybrides font preuve d'une grande capacité d'adaptation et de flexibilité. Certains employés sont le plus efficace lorsqu'ils travaillent de chez eux. D'autres ont besoin de la stimulation intellectuelle et créative des discussions entre collègues. Pour être un bon manager pour chacun d’entre eux, les leaders hybrides doivent s’informer sur les besoins de chacun et adapter ensuite leur style de management en fonction. Pour certains, faire le point une fois par semaine suffira. D'autres auront besoin de contacts individuels plus fréquents. Mais au bout du compte, chaque employé recevra le soutien et l’accompagnement nécessaire de la part de son manager. Et c’est ça qui compte.

Recevez nos derniers blogs
directement par e-mail.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être aux premières loges.