Future of work : quel environnement de travail post-Covid ?

« Je t’aime, moi non plus. » Le télétravail est une affaire de goût. Alors que certains y voient des avantages : gain de temps, flexibilité ou encore réduction des dépenses ; d’autres décrient le sentiment d’isolement et la sédentarité qui en découle. Néanmoins, 72 % des Français se disent favorables à une généralisation du télétravail (Étude Harris Interactive, 2021). Alors, à quoi ressemblera l’environnement de travail post-Covid ?

The Future Workplace 2X

Travail à domicile vs bureaux physiques : avant la pandémie, la balance penchait plutôt du côté de ces derniers, vus comme essentiels au maintien de la productivité, de la culture d’entreprise, et pour gagner ce que McKinsey surnomme la « guerre des talents ». Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, ce point de vue est-il toujours majoritaire ? Chez GoodHabitz, comme pour beaucoup, notre environnement de travail et notre quotidien ont été chamboulés. Beaucoup de nos collaborateurs ont fait l’expérience du télétravail pour la première fois. Et même si les conversations informelles près de la machine à café ou les afterwork du vendredi nous manquent, dans l'ensemble nos collaborateurs semblent s’épanouir en télétravail. La vibe GoodHabitz règne encore et la productivité est toujours au rendez-vous. Et nous ne sommes pas une exception ! Une étude mondiale menée par l’institut Leesman démontre que 82,2 % des employés sont productifs à la maison, contre 62,8 % au bureau. Des résultats rassurants et surtout prometteurs.

La fin de l'ère du bureau physique ?

Revenir à la situation originale telle que nous la connaissions avant le début de la pandémie semble peu probable. Suite à son recours massif, la comparaison télétravail / travail au bureau est au cœur des débats. Travailler à domicile offre son lot d’avantages : flexibilité, réduction des dépenses et des déplacements ou encore gain de temps. Avec 72 % des Français favorables à une généralisation du télétravail, les entreprises vont devoir continuer à encourager le travail à distance. Est-ce que la fin de l’ère du bureau physique a sonné ? Forbes est catégorique : les bureaux physiques ne peuvent pas disparaître, et restent importants pour plusieurs raisons :

1. « L’homme est un animal social. »

L’Homme a besoin d'interaction sociale. Certaines personnes en ressentent la nécessité plus que d'autres, mais le contact humain reste un besoin fondamental. De nombreuses études démontrent les effets positifs de relations sociales de qualité sur l’épanouissement personnel. Travailler ensemble en présentiel nous permet de nourrir notre besoin d’appartenance si essentiel à notre bonheur. Et même si la technologie moderne nous permet de communiquer et de se voir à distance, elle ne répond qu’en partie seulement à ce besoin primaire.

2. Les bavardages à la machine à café

Le bureau physique est un terrain propice à l'innovation. Même si la créativité peut venir de partout, le fait d'être physiquement ensemble est le meilleur moyen de la stimuler. Il est plus simple d’échanger, de visualiser les idées de chacun sur un tableau et de réaliser des brainstormings intenses en présentiel. Nous pouvons nous appuyer sur les idées des autres et la conversation n’est pas interrompue par les aléas de connexion ou du quotidien. Quant aux bavardages autour de la machine à café et aux déjeuners entre collègues ? Eux aussi sont source d’inspiration. En bref : vous travaillez parfaitement bien seul à la maison, mais quand il s’agit de travailler en équipe, vous êtes plus performants lorsque vous vous réunissez au bureau.

3. Tous pour un et un pour tous

Être au bureau procure le sentiment général de travailler ensemble vers un objectif commun. Le bureau nous rappelle que nous sommes unis et que nous faisons partie d’un tout. C'est aussi un lieu d’échange convivial où nous rions et passons de bons moments. Il nous permet de communiquer de façon professionnelle, mais aussi informelle. En présentiel, la communication donne du pep et aucun réseau social ou plateforme ne peut rivaliser avec elle.

4. Le multi-tâche poussé à l’extrême

L’Homme a besoin de changement et de variété et le lieu de travail répond à ce besoin. Depuis le début de la crise, nous avons prouvé que nous pouvions : faire de l'exercice, enseigner, travailler, faire des achats et maintenir du lien social à la maison. Mais cela ne veut pas dire que c'est bon pour notre santé mentale ! Les recherches montrent que notre cerveau s'ennuie rapidement. L’Homme a besoin d'être stimulé : en allant à la salle de sport, en retrouvant ses proches, mais aussi en se rendant sur son lieu de travail.

5. À droite ou à gauche ?

En télétravail, notre activité physique est réduite. Tout comme la distance qui nous sépare de notre écran d’ordinateur. Pourtant, maintenir un certain niveau d’activité physique quotidien est essentiel à notre santé – et notamment à notre mémoire. Prendre le chemin du travail contribue à réduire la désorientation et à renforcer nos capacités de mémorisation grâce aux différents points de repère qui se trouvent autour de nous. Alors, ce chemin dans les transports en commun, les allers-retours jusqu'à l'imprimante ou cette réunion au quatrième étage servent certainement à quelque chose.

6. La culture d’entreprise

Maintenir sa culture d'entreprise et attirer de nouveaux talents à distance est un challenge. Le lieu de travail, symbole fort de la culture d’entreprise, est désormais relayé au second plan. En télétravail, la culture d'entreprise est intangible. Il est également plus difficile pour les responsables de superviser et de manager leur équipe à distance. Mais ce n’est pas une fin en soi ! Cette situation offre l'occasion de libérer sa créativité. Chez GoodHabitz, par exemple, nous organisons des « pauses-café virtuelles » pour discuter de la pluie et du beau temps et maintenir les contacts informels entre nos collaborateurs.

Du bureau traditionnel au hub de télétravail

Les bureaux traditionnels ne sont pas près de disparaître. Cependant, avec cette volonté de généraliser le télétravail et cette nouvelle tendance au « blended working » ou « travail hybride », les locaux post-Covid vont devoir s’adapter. Il ne s’agira pas de choisir l’un ou l’autre, mais d’allier les deux pour offrir à ses collaborateurs un environnement de travail qui contribue à l’épanouissement et à la réussite – à la fois en présentiel et à distance. Pour cela, les Ressources Humaines devront assumer davantage un rôle de coach et s’attacher à maintenir le lien avec et entre les employés par de nouvelles actions : hub de télétravail, mise à disposition de nouveaux outils digitaux et plus encore. Post-pandémie, il s’agira de faire les choses différemment pour se démarquer de la concurrence et susciter l’engagement et la motivation des employés.

Le futur est donc aux « hub » : des bureaux dynamiques, véritables lieux de rencontre et de convivialité où les collaborateurs pourront se rendre pour participer à des réunions, travailler de façon individuelle ou simplement prendre un café. Véritable centre de collaboration, le hub est plus propice à l'innovation, à la créativité et aux développements et répond parfaitement aux attentes des collaborateurs d’aujourd’hui et de demain.

Image

Téléchargez l’e-book
7 priorités RH

C’est le moment d’être à la pointe des tendances. Préparez votre entreprise pour les années à venir.

Télécharger

Recevez nos derniers blogs
directement par e-mail.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être aux premières loges.