C’est le moment de se concentrer sur le développement personnel.

Regarder le temps passer... ou faire un bond en avant ? Il y a deux façons de gérer cette situation. Vous pouvez soit laisser vos employés tranquilles parce que vous estimez qu'ils ont « assez de pain sur la planche », soit les encourager à travailler sur leur développement personnel. Nous vous invitons à opter pour cette dernière solution, et nous pouvons vous montrer comment le faire avec tact. Les expériences de Techsharks, de la fédération syndicale néerlandaise CNV et de la société de transport public d'Amsterdam GVB ont permis de rassembler cinq conseils très utiles.

5 conseils pour aider vos employés à traverser ces moments difficiles.
EN Blog Now Is The Time To Focus On Personal Growth@2X

À l'heure actuelle, beaucoup d'entre nous sont plus ou moins coincés à la maison, et ce, depuis des semaines. La nouvelle situation a radicalement changé notre façon de travailler, si travail il y a encore. Que faire pendant votre temps libre ? Entamer une autre série Netflix ? Bien sûr, ou vous pouvez profiter de cette occasion pour devenir une meilleure version de vous-même. Chez GoodHabitz, nous produisons des rapports mensuels sur le nombre d'utilisateurs, le temps total d'étude et le nombre de comptes activés. Notre analyste nous a agréablement surpris avec les derniers résultats et les mots qui les accompagnent : « croissance spectaculaire ». En Belgique, en Allemagne et au Royaume-Uni, le nombre de formations suivies par les apprenants a doublé. En France, il a triplé, et aux Pays-Bas, il a quadruplé. En Espagne, enfin, les apprenants ont suivi six fois plus de formations qu'avant la crise, dont les Espagnols ont pourtant le plus souffert.

Infographie Usage FR

Est-ce le bon moment ?

De nombreuses entreprises ne savent toujours pas comment s’y prendre, car la crise du COVID-19 a eu un impact majeur sur leurs employés. Des industries ont complètement fermé, des entreprises sont au bord de la faillite et les employés craignent pour leur emploi. « Est-ce vraiment le moment de souligner l'importance du développement personnel de nos employés ? » Cette question, nos coachs se la posent assez souvent ces derniers temps. Après tout, même si vous êtes positif et encourageant dans votre façon de communiquer, un employé déjà très tendu pourrait ne pas apprécier votre approche. Et bien que tous les employés ne soient pas forcément capables de trouver la motivation nécessaire pour suivre une formation, nos chiffres parlent d’eux-mêmes : surtout maintenant, beaucoup de personnes ont commencé à apprendre avec GoodHabitz.

5 conseils sur la façon de se concentrer sur le développement personnel dès aujourd’hui.

En tant que professionnel RH, vous n’avez pas à repartir de zéro. Vos homologues d'autres entreprises font face aux mêmes défis que vous, et ils ont peut-être pensé à des solutions différentes. Et c'est là qu'interviennent nos coachs. Nous en avons 21 dans 6 pays qui rendent visite (virtuellement en ce moment) à nos entreprises clientes. Ils sont en contact avec les services RH de tous secteurs et aident à déterminer la meilleure approche pour chaque entreprise individuellement. Ils savent à présent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Découvrez les meilleures pratiques que nos coachs ont rassemblées ci-dessous.

1. Présence et transparence pour rester dans l’esprit de vos employés

Les entreprises où le nombre d'utilisateurs et le temps d'étude ont augmenté ont toutes la même approche : elles se concentrent sur une communication efficace. Il est important de rester en contact avec vos employés et de leur expliquer pourquoi vous les encouragez à suivre nos formations (et peut-être d'autres). L’entreprise Techsharks « a doublé sa fréquence de communication, explique Erik van Hoff, Promise manager. Par exemple, j'envoie un e-mail à mes proches collaborateurs pour leur dire : "Salut tout le monde, comment s'est passée votre semaine ? Vous avez du mal à gérer votre temps ? Alors, suivez la formation..." En tout cas, je peux vous dire ceci : les gens ne suivent pas les formations uniquement parce que je le leur conseille. Environ 15 % des destinataires cliquent sur le lien vers la formation que je recommande, sans pour autant la suivre. Mais les visites sur chaque formation montent en flèche après l’envoi de ces e-mails. Alors pour moi, c’est mission accomplie ! »

Chez H&M, les responsables magasins se sont soudainement retrouvés à leur domicile. Une raison suffisante pour que la responsable du recrutement et du développement, Angelica Witteman, et ses collègues RH, se concentrent sur l'apprentissage et le développement. Dès le début, elle a été très claire sur ce que l'on attendait des collaborateurs. « Nous avons utilisé notre plateforme d'apprentissage Grow pour demander à nos employés de terminer d'abord les modules obligatoires de leur programme d'études, puis de suivre au moins deux formations GoodHabitz par semaine. »

Normal Fh8m2

2. Encourager les employés à faire d'abord une évaluation

Notre catalogue de formations a de quoi plaire à tout le monde, et nous ajoutons de nouveaux titres chaque mois. L’offre des formations est très variée, mais choisir celle qui vous convient peut être difficile. Un employé peut se sentir perdu s’il s'intéresse non pas à une, mais à deux, trois, voire même cinq formations. Par où commencer ? Eh bien, au début de cette année, nous avons créé le GoodScan, un test d’autoévaluation facile à utiliser qui détermine votre style d'apprentissage préféré, vos qualités, les domaines dans lesquels vous pourriez encore progresser et les formations qui vous conviennent le mieux. Sur la base de 73 énoncés et questions (le test dure environ 12 minutes), le GoodScan offre des conseils d'étude personnalisés, y compris un aperçu de vos talents et un top 10 des formations qui sont faites pour vous.

De nombreuses entreprises encouragent leurs employés à commencer par le GoodScan, car il facilite grandement le processus de sélection. Chez H&M, où 1 900 employés ont passé le GoodScan, ils ont constaté une baisse significative du temps avant qu’un apprenant ne commence une formation. Angelica Witteman déclare : « Nous avons laissé à nos employés le soin de décider des formations à suivre, mais nous leur avons conseillé de commencer par le GoodScan. Et ça a très bien fonctionné, car cela a instantanément apporté une touche personnelle à l'apprentissage. » L'étape suivante – suivre une formation complète – se passe alors très facilement : au cours des dernières semaines, 4 600 formations ont été commencées chez H&M.

Sei Kakinoki Ha Znks2nwc Unsplash (1)

3. Impliquer les managers, les membres du conseil d'administration et les ambassadeurs pour persuader les employés

C'est l'un des sept principes d'influence conceptualisés par Robert Cialdini : l'autorité. Le principe d'autorité est basé sur l'idée que nous avons tendance à écouter les personnes qui ont plus d'autorité que nous. Ça fonctionne de la même manière dans votre entreprise : quand le PDG ou ue autre personnalité qui fait autorité donne un conseil, les gens sont plus enclins à faire ce qu'ils disent que lorsque ce même conseil est donné par un pair. Techsharks a décidé de montrer l'exemple, selon Erik van Hoff : « La semaine prochaine, nous enverrons à tout le monde une vidéo montrant les managers de Techsharks absorbés par les formations GoodHabitz. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien de mieux que de montrer l’exemple ! Si un manager fait la promotion de GoodHabitz, son équipe lui emboîtera le pas. Il en va de même pour les apprenants enthousiastes : vous avez un collègue qui a passé 14 heures à suivre des formations ? C’est super ! Il est temps d’interviewer cet apprenant passionné ! Les ambassadeurs comme lui méritent d’être sous les feux de la rampe. Ils sont tout simplement inspirants ! »

4. Donner des conseils spécifiques pour éviter à vos employés d'avoir à chercher

GoodHabitz propose plusieurs dizaines de formations dans différentes catégories, afin que vos employés s’y retrouvent plus facilement. Il n'est pas surprenant que votre équipe de vente s’intéresse probablement à des formations telles que « Guide de survie du commercial », « Un client satisfait en vaut deux » et « L'orientation client », mais en faisant quelques recherches et en sélectionnant des formations pertinentes pour vos employés, vous les encouragerez à se lancer.

Le nouveau client de GoodHabitz, GVB (la société de transport public de la région métropolitaine d'Amsterdam nous a rejoints en avril) a également abordé les choses du point de vue de l'employé. Le formateur Aly Lubberink explique : « Pour chaque service de GVB (tram, bus, métro, ferry, nos services techniques, etc.), nous avons compilé un top 3 des formations les plus pertinentes que nous avons mis en avant pour nos employés. Les formations les plus populaires au sein de GVB en ce moment ? Des formations comme « La sécurité au travail » et « Gérer ses émotions ». Ce sont des choix judicieux, car ils mettent l’accent sur les compétences essentielles liées à notre métier. » Sylvia Immens, DRH, ajoute : « Ce qui est formidable, c'est que notre top 10 comprend aussi des formations inattendues. Ça prouve que les gens n'ont pas peur d'explorer, à condition de les orienter dans la bonne direction. »

Alwin Kroon 9Zpp9unpzou Unsplash Gqcs8

5. Faire de l'apprentissage un moment fun et positif – sans trop en faire

GVB a tout à fait conscience de la situation dans laquelle se trouvent actuellement beaucoup de ses employés. Aly Lubberink : « Faire ce pas vers l’apprentissage en ligne était peut-être un défi beaucoup plus important pour nous que pour d’autres entreprises. Les travailleurs pratiques sont souvent moins expérimentés en matière de services en ligne, ce qui peut être source de stress. Nous devions absolument garder cet aspect à l’esprit. Nous ne voulons pas perdre le contact avec nos employés maintenant qu’ils sont chez eux. Bien au contraire, en fait. Surtout en ces temps difficiles, nous voulons qu’ils sachent qu’ils sont importants pour nous et que nous pensons à eux. » C'est exactement la raison pour laquelle le syndicat CNV Vakmensen a rejoint GoodHabitz il y a quelques semaines. « Les membres de notre syndicat ne tarissent pas d’éloges sur cette initiative, déclare Bernard Zijlstra, directeur et spécialiste des conditions de travail. Certains recherchaient déjà des formations ailleurs, car ils sont sans emploi, et ça a été une surprise très appréciée. En tant que syndicat, nous passons maintenant beaucoup de temps sur des choses négatives, par exemple la réclamation des salaires. C’est bien d’avoir quelque chose de positif à offrir aussi. En fin de compte, nous existons pour nos membres, et GoodHabitz s’intègre parfaitement à notre service. »

Christina Wocintechchat Com Rmflyi Dnek Unsplash Chh92 (1)

Développement personnel : une priorité ?

Bien que la situation semble s'améliorer légèrement, il faudra un certain temps avant que les choses ne reviennent à la normale. Les mesures imposées par le gouvernement sont encore assez strictes, et les semaines à venir seront sans doute difficiles. Cette période pose des défis tant pour votre entreprise que pour vos employés. Il est vrai que le personnel hospitalier, les employés des supermarchés et tous ceux qui font des heures supplémentaires en ce moment ne sauteront pas sur l'occasion de travailler sur leur développement personnel dès aujourd’hui. Mais il ne peut y avoir de mal à faire savoir à vos employés qu'il existe des moyens de se développer même maintenant, à condition de trouver les bons mots.

Plus d’infos ?

Vous souhaitez parler à quelqu'un de GoodHabitz ? Dites-le-nous ! Si vous n'avez pas encore rejoint GoodHabitz, mais que vous voulez mettre les choses en route le plus rapidement possible, contactez-nous dès aujourd'hui et nous vous garantissons que vos employés auront accès à nos formations dans les 24 heures.

Recevez nos derniers blogs
directement par e-mail.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être aux premières loges.